Maison LIASSE

          Cette maison Renaissance qui possédait une galerie donnant sur le chemin de Cossieux au Bévieur , maintenant bouchée , comportait une ouverture avec écusson et date.

 

            

 

     

          Elle a été l'un des fiefs des VINOCHE pendant au moins deux siècles. Le logis actuel est la réunion de deux maisons dont l’une possédait une cheminée XVIII° en tout point remarquable avec un fronton à date et une plaque représentant un lion. Une partie attenante dont il ne subsiste qu’un mur et qui était un tenalier au début du XIX° puis une dépendance avec des écuries jusqu’au début du XX° siècle , est encore visible avec deux ouvertures dont les linteaux sont en pierres jointes suivant une courbe (cette partie est encore visible vers 1908 sur une carte postale.

         Une belle cave voûtée en pierres est un élément étonnant dans la partie Nord de la maison.

         Autre particularité depuis peu disparue: une porte massive avec serrure au mécanisme en bois.

 

                                                                     

 

         Les VINOCHE ,y furent ici marchands de village .Il est possible qu'elle ait été acquise par mariage de VINOCHE Jean Pierre (Sieur).

         Cette maison abrita :

                                              - VINOCHE Jean Pierre (Sieur) , châtelain du comté de Chatillon marié à PITTION Marie (Demoiselle)

                                              - VINOCHE Jean Baptiste (Sieur), marchand , autre fils de Jean Pierre, marié à Marianne BRANCHE

                                               (Demoiselle), fille deJoseph BRANCHE, notaire royal et châtelain de Mornay

                                              - VINOCHE Jean Claude (Sieur) fils du précédent, menuisier

                                              - VINOCHE Jean , autre fils de Jean Baptiste, gardien des vaisseaux de la République à Brest en 1794

                                              - VINOCHE Jean Baptiste fils de Jean Claude, marchand ,meunier à Cossieux au début du XIX°,puis

                                                menuisier

 

                                              

          Il est vraisemblable qu’au XVIII° il y ait eu deux voire trois feux dans cette demeure :

          La situation devient quelque peu complexe dès 1807 avec la succession de Jean Claude BOLLACHE . La maison est partagée en deux avec la porte communicante dite porte de la cuisine , bouchée par une pierre de taille. L' insert  côté Ouest prend alors naissance avec FRAMINET François.

 

         Puis elle devient propriété du fils VINOCHE Jean Baptiste , après la succession de ses parents. Marchand  (1787)  puis meunier à Cossieux (cf. moulins de Cossieux) ce dernier épouse une première fois DEMIAZ Jeanne Baptiste et  BATAILLARD Marie Marguerite dont il aura plusieurs enfants dont  VINOCHE Anthelme , nouveau propriétaire en 1840, cultivateur qui y vivra jusqu'à sa mort avec sa femme et sa fille Marie Louise. Sa veuve : TROCCON Louise, remariée à GALIFER Jean Baptiste , cantonnier , habitera en  cette maison après le décès de son mari en 1851 et à cette date en deviendra propriétaire jusqu’en 1868 où BULLIOD Alphonse , instituteur à Mérignat , époux de sa fille VINOCHE Marie Louise , née en 1846 en devienne à son tour propriétaire . Vraisemblablement elle restera occupée par TROCCON Louise et sa famille jusqu’à sa mort. Peut être louée elle ne verra le retour de VINOCHE Marie Louise et ses quatre filles qu’au début du siècle. Elle en héritera en 1910.

En 1836  elle n'apparaît pas comme habitée

1841

Anthelme VINOCHE, cultivateur

Marie VINOCHE, sa sœur

Fanie MERMET, sa nièce

François CORNE, domestique

Claude BRUNET, domestique

??? MARIELLE, enfant de la Charité de Lyon

Louis MIRAGES, en nourrice

1846

Anthelme VINOCHE

Louise TROCCON, sa femme, 25 ans

Marie Louise VINOCHE, sa fille, un mois

André POISAT, domestique, 65 ans

Joseph  ROBAIT, domestique, 16 ans

1851

Louise TROCCON, veuve d'Anthelme VINOCHE

Marie Louise VINOCHE, sa fille

Peut être un ou deux domestiques

1856

Jean Baptiste GALLIFERT, cantonnier, chef de ménage, 38 ans

Louise TROCCON, remariée avec Jean Baptiste GALLIFERT

Louis (Ferdinand) GALLIFERT, fils, 4 ans

Marie Louise VINOCHE, 10 ans

1861

Jean Baptiste GALIFER, cantonnier,

Louise TROCCON

Ferdinand GALIFER, fils

 Louise GALIFER, fille, 4 ans

Marie Louise VINOCHE

1866

Jean Baptiste GALIFER, cantonnier,

Louise TROCCON

Ferdinand GALIFER, fils

 Louise GALIFER, fille, 4 ans

Antoine FERRAND JOULON, domestique, 63 ans

1872

 Louise TROCON, 52 ans, chef née à Poncin

[Mariage avec Jean Baptiste GALIFER le 21 Septembre 1852]

Louise GALIFER,16 ans sa fille

Antoine FERRAND, domestique, né à Bourg en Bresse

 

1876

 

Louise TROCON, veuve GALIFER

 Louise GALIFER,16 ans sa fille

Antoine FERRAND, domestique, 73 ans, né à Bourg en Bresse(Hospice)

 

1881

 

Louise TROCON, veuve GALIFER, cultivatrice,chef

 Louise GALIFER, sa fille, cultivatrice

Marc ALLIOD, un an, nourrisson

 

1886

 

Pierre LAMARCHE,39 ans cultivateur

Louise GALIFER, sa femme, cultivatrice

Louise TROCON, veuve GALIFER, 67 ans

 

1891

 

Pierre LAMARCHE, manœuvre

Louise GALIFER, sa femme, cultivatrice

Marie LAMARCHE, 4 ans, fille

Joseph LAMARCHE, 2 ans, fils

Louise TROCON, veuve GALIFER, belle mère

Adèle JAYET, 3 mois, nourrisson

  

1901

 

Charles BLANC – GONNET, 25 ans, clerc de notaire

Marie GOUBET,sa domestique

 

 

Les soeurs BULLIOD sur leur escalier

 

1906

 

Marie Louise VINOCHE, née en 1846,cultivatrice

Octavie BULLIOD,née à Mérignat , couturière

Lucie BULLIOD, née à Mérignat , tisseuse CJ BONNET

Joséphine BULLIOD, née à Mérignat , ourdisseuse

Léonie BULLIOD, ourdisseuse

 

1911

 

Marie Louise VINOCHE

Octavie BULLIOD,née à Mérignat  en 1868, couturière

Lucie BULLIOD, née à Mérignat en 1875, tisseuse CJ BONNET

Joséphine BULLIOD, née à Mérignat 1881, tisseuse CJ BONNET

Léonie BULLIOD, née à Mérignat 1888 , tisseuse CJ BONNET

 

1921

 

Octavie BULLIOD

Lucie BULLIOD, ouvrière en soie CJ BONNET

Léonie BULLIOD, ouvrière en soie CJ BONNET

 

 1926

 

Octavie BULLIOD

Lucie BULLIOD, ouvrière en soie CJ BONNET

Léonie BULLIOD, ouvrière en soie CJ BONNET

 

1931

 

Octavie BULLIOD, couturière

Lucie BULLIOD

Léonie BULLIOD

 

1936

 

Octavie BULLIOD

Lucie BULLIOD

Léonie BULLIOD

 

 

1946

 

Octavie BULLIOD ,née en 1872

Lucie BULLIOD  ,née en 1867,couturière

Léonie BULLIOD née en 1887

 

En 1949 elle devient propriété des héritiers de BULLIOD Alphonse et ne reviendra à Louis Auguste LYASSE qu’en 1962

 

1962

 

Louis LYASSE, chef de ménage, né en 1903,manœuvre à l’usine BONNET

(en 1954 , habite à Saint Maurice de Beynost)

Yolande LYASSE, née BERTOLI, née en 1906, dévideuse en soie à l’usine BONNET ?

 

Actuellement propriété de la famille FARINHA